• contact@communion-bethanie.org

Archive de l’auteur admin

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 9

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


La route a été dure

On en connaît qui se sont mis à vouloir Dieu pour échapper à la question de l’homme : la quête de Dieu peut devenir une dérobade. Elle peut soustraire à la dureté, à la violence, aux exigences de la vie ordinaire. Il y a tellement de gens, écrivait Gustave Thibon, qui passent leur vie à soupirer vers l’au-delà parce que l’en-deçà leur fait défaut…
J’ai appris à me méfier des gens trop pieux, des observants dévots : ils ne savent pas assimiler la vie. Ils se consolent et se vengent en rêvant de nourritures célestes. Ceux-là m’inquiètent tout autant qu’ils m’attristent…

Mais qu’on ne s’y trompe pas : j’écris cela sans jugement ! Je me suis moi-même laissé prendre au piège d’une fausse mystique. La réalité de l’existence, avec ses imprévus, fatalités et tragédies, est souvent menaçante et il est dur d’y consentir. À certaines heures, comme tant de croyants, l’en-deçà de la vie m’a fait défaut : j’ai voulu vivre comme un héros. Je me suis habillé d’une cape d’illusions. J’ai survolé la vie. Je me suis vu accomplissant maintes merveilles. J’ai cru que je sauverais le monde en oubliant qu’il est déjà sauvé. Je me suis lancé, comme don Quichotte, à la conquête du vent, rêvant de Dieu, perdu dans mes affaires d’Église hors de laquelle je pensais qu’il n’y a point de salut. J’ai oublié d’être le frère, l’ami fidèle ou la mésange que certains attendaient : il y a — je ne l’ai que trop vécu — des dévotions qui sont anesthésiantes. Et des apostolats aussi. Clerlande m’a rabattu à terre.


A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 8

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


La route a été dure

Certains soirs, quand le vent se prenait dans les branches des arbres du bois de Lauzelle et donnait à penser que le monastère tanguait comme un navire sans capitaine, j’ai été traversé par la peur de la nuit. J’ai cru sombrer. En tremblant, je me suis demandé si tout cela avait réellement un sens. J’ai même pensé que la vie n’est qu’une parenthèse inscrite dans le néant. J’ai eu envie de la fuir.

Je dois mon espérance à une mésange qui se posait chaque matin sur le balcon de ma chambre. Elle me tirait de l’angoisse de la nuit. Dans mon hiver, son sifflement augurait un printemps. J’ai alors renoncé aux questions sans réponse et plus encore aux réponses sans questions. Sa légèreté m’a dessaisi de ma volonté de savoir, de comprendre et de percer le lourd et insondable mystère de Dieu.
À cause d’une mésange qui sautillait de branche en branche et de quelques vieux moines qui cherchent seulement à tenir, je ne cherche plus Dieu. Et l’au-delà ne me soucie guère.
Une seule question demeure. Elle me fait vivre : « Qui donc est l’homme et comment être humain ? »
Man-hou ? C’est une énigme.


A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

cailloux, construction, Dieu, équilibre, arche

Pause méditation estivale du 3 août 2020

Une méditation estivale proposée par notre sœur Marie-Agnès.

« J’ai vu la misère de mon peuple. »
Exode 3, 7

On aimerait que vivre
aille de soi.

Que les cailloux fondent
et que l’amour réponde !

On voudrait aller
dans ses journées

le coeur accordé
et les gestes libres

dans la simple tranquillité
d’être ce que l’on est.

Quelquefois il est vrai,
le miracle s’accomplit.

Pour certains d’ailleurs
plus que pour d’autres.

On perdrait son temps
à questionner cette inégalité.

Regarder plutôt
vers cette clarté d’en haut

qui ne s’habitue pas
à nos obscurités.


Francine Carrillo
Vers l’inépuisable, 52 traversées pour 52 semaines
Éditions Labor et Fides

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 7

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


Devenir plus humain

Comment se fait-il qu’on ait fait de la vie monastique un mode de vie à part, étrange et mystérieux ? Et presque pas humain ? On a institutionnalisé leur quête. On a fait de leur passion une profession, de leur recherche une spécialisation. On a hissé leur vie en haut de l’échelle des croyants. On a fait de la vie monastique le suprême degré de la perfection ! Les chemins caillouteux sur lesquels les moines s’aventurent pour devenir simplement plus humains sont devenus des avenues en sens presque interdit. Des coutumiers ont pris le dessus et ont conventionné leurs pas. Et la raison d’État, à certaines heures, a même brisé la vie de quelques-uns d’entre eux qui ne cherchaient qu’à unifier leur vie. Qu’on les descende du piédestal sur lequel on les a mis : les moines que je connais sont des gens ordinaires, pas différents de la moyenne…


A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 6

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


Devenir plus humain

Ma question n’est donc plus de savoir qui est le « Bon Dieu » et d’être tourmenté par le désir de Le rencontrer mais de comprendre ce que c’est qu’être vivant. Et de le devenir.

Les moines avec qui j’ai vécu ont éclairé cette question. Leur vie ébauche une réponse. Leur quotidien rejoint la grande aspiration de l’homme. En se mettant à l’école de saint Benoît qui écrit au commencement de sa Règle : « Qui veut la vie ? Qui désire le bonheur ? », ils entrent à leur façon dans une humble réponse.
Dans la lenteur des jours, d’une vie partagée, simple et sobre, ouverte, sans désir de maîtrise, accueillante au réel, portée par la méditation de la Parole et la prière, le service des plus fragiles et vulnérables, ils trouvent leur unité. Il n’y a pas de quête plus importante.

A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 5

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


Devenir plus humain

« L’histoire remonte loin : j’étais au séminaire. Un professeur nous avait demandé de rédiger notre credo : c’était l’heure d’une synthèse. L’étudiant sage que j’étais avait interrogé les livres ; j’avais relu mes cours et recopié fidèlement ce que d’autres avaient pensé. Je redisais des mots appris. Sans grande conviction.
Quelques heures avant de rendre mon devoir, indisposé par cette répétition, je me souviens avoir tout déchiré. J’ai griffonné sur ma page blanche : « Je crois en l’homme. En l’homme que Dieu espère. » Je me sentais à l’aise à dire les choses comme celles-là.

Ce devoir d’à peine deux lignes m’a valu les railleries de quelques-uns qui — eux — savaient. Le professeur — un poète — m’a ce jour-là encouragé. Des années plus tard, je lui en sais encore gré : il m’a ouvert les portes d’une foi libre.
J’ai eu du mal à les maintenir ouvertes.

Trente-cinq ans plus tard, silence de Dieu aidant, je persiste à penser et à écrire qu’il n’y a plus qu’à croire en l’homme. En l’homme aimé de Dieu.
Depuis Clerlande, je balbutie ma foi en un Dieu qui n’attend rien de l’homme, qui s’en est détaché et le laisse exister. Dans Son absence, je Le pressens désireux que l’homme vive et qu’à son tour, il en fasse vivre d’autres. »


A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

Pause méditation estivale du 27 juillet 2020

Une méditation estivale proposée par notre sœur Marie-Agnès.

« Me voici. »
Exode 3, 4

On sait si peu
le nom de Dieu,

seulement qu’il est
la question

et parfois une parole
au bout du silence.

On veut parler
et ce n’est déjà plus lui
que les mots emmènent.

Mais on parle
et c’est une trace.

Un jour pourtant,
on risque un
« Me voici. » .

C’est donc
que la rencontre a eu lieu

et que l’on consent enfin
à tutoyer le mystère !


Francine Carrillo
Vers l’inépuisable, 52 traversées pour 52 semaines
Éditions Labor et Fides



Photo de fdecomite, Traces dans le sable de l’exposition de robots au PASS (Mons, Belgique).

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 4

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


Silence de Dieu

« Puisque Dieu ne me parlait plus — m’a-t-Il seulement un jour parlé ? J’en doute maintenant —, je me suis mis à crier : je ne connaissais pas en moi cette rage.
Pendant des jours, des semaines et des mois, sur les chemins boueux du Bois des rêves, dans l’oratoire caché du monastère ou agrippé aux pages des livres que je dévorais, j’ai hurlé : « Où donc es-Tu ? »

À cœur perdu.

L’écho me répondait : « Es-tu ? »… Je ne m’étais jamais vraiment posé cette question. Je l’ai reçue avec une rare violence.

Il m’a défait de moi.

Le silence de Dieu a fait fondre mes certitudes comme neige au soleil. Les mots que je mettais sur Lui ont éclaté comme des bulles de savon. Je me suis retrouvé nu et muet, hagard, sur le bord d’une absence. Sur un chemin de crête entre naissance et mort, entre origine et fin. »


A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

Un été spirituel avec… Autrement, Dieu · 3

En cet été 2020 si particulier, la Communion Béthanie vous propose de faire voler en éclat les gestes barrières du cœur et d’oser un Autrement, Dieu en découvrant le livre éponyme du père Raphaël Buyse.
Depuis le 15 juillet, au rythme d’un épisode tous les trois jours, découvrez sur communion-bethanie.org un extrait de Autrement, Dieu pour nourrir votre été spirituel. Bonne lecture.


Conduit

« J’ai été accueilli par ces vieux moines comme un des leurs. Aimé par chacun d’eux comme un ami. J’étais chez moi chez eux. On aurait dit que j’étais attendu. Je me sentais à ma bonne place comme jamais je ne l’avais été. Il n’y avait pas d’ombre : c’était midi.

Dans l’expérience pourtant inconfortable de la vie commune, j’ai goûté une paix qui surpasse tout entendement : j’en suis encore surpris. Ces frères bénédictins m’ont appris à me tenir là, immobile. À marcher sans bouger. À partir sans quitter. À être silencieux en même temps que conduit à ma propre parole. À me tenir à distance de ceux que j’aime en demeurant cependant très proche. Incognito sur cette terre wallonne, et cependant pas oublié des miens.

Les frères de Clerlande ont bouleversé l’image des moines que je m’étais faite. Celle d’hommes reclus derrière des murs, vivant loin de la ville et de la foule, partageant leur vie entre la prière, l’écriture de livres et la fabrication de bière. J’ai découvert un autre type de moines, habillés comme tout le monde, sans clôture de pierre, menant une vie discrète à deux pas d’une cité grouillante. »


A suivre.

Commandez dans votre librairie favorite…
ou en ligne via La Procure
Autrement, Dieu
Père Raphaël Buyse
Éditions Bayard, collection J’y crois.


Prêtre du diocèse de Lille, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocésaine des parvis.

Pour le père Raphaël Buyse, le secret du bonheur et d’une vie réussie tient dans l’accueil et l’écoute des gens simples qu’il a côtoyés tout au long de son ministère de prêtre. Son récit donne une saveur à l’Évangile révèle le visage d’un Dieu qui n’a cessé de le surprendre. Avec humour et tendresse, il tente de dessiner les traits du visage insaisissable d’un Dieu qui ne se laisse pas enfermé par les définitions qu’en donnent les hommes.
Le témoignage du père Raphaël Buyse montre qu’on ne peut se lier à Dieu qu’en liant sa vie propre à celles et ceux que le destin nous fait rencontrer.



La Communion Béthanie tient à remercier tout spécialement le père Raphaël Buyse et les Éditions Bayard.

Un été spirituel avec
Autrement, Dieu, une série proposée par la Communion Béthanie disponible sur le site communion-bethanie.org du 15 juillet au 30 septembre 2020.

Pause méditation estivale du 20 juillet 2020

Une méditation estivale proposée par notre sœur Marie-Agnès.

« Moïse, Moïse ! »
Exode 3, 4

Seuls les familiers du désert
entendent,
car leur oreille est creusée
par le silence.

Ils ont appris
à se tenir proches
de ce qui les brûle
sans s’y consumer.

Pour recueillir
au fond d’eux-mêmes
la parole
d’avant le commencement

qui les place
dans l’infini de l’amour
en prononçant
leur nom.

Écouter son nom
est un avènement.

Comme une naissance
parmi les vivants.

Il n’est plus basse misère
que de jamais être nommé.

Beaucoup d’ailleurs
en meurent.

Mais on peut affiner son ouïe
et aller plus profond

chercher cette voix
incommensurable
qui porte à rebondir
sur l’ombre ou l’amertume.


Francine Carrillo
Vers l’inépuisable, 52 traversées pour 52 semaines
Éditions Labor et Fides

%d blogueurs aiment cette page :