• contact@communion-bethanie.org

Blog de Jean-Michel Dunand

Blog de Jean-Michel Dunand du 13 octobre 2019

« Que les pauvres m’entendent et soient en fête ! »
Psaume 33

Dans le cadre de nos parcours d’engagement, j’ai eu la joie de vivre, il y a quelques heures, une rencontre entre des lycéens d’une de nos classes de seconde et des personnes de la communauté de l’Arche de Jean Vanier.

Une rencontre humaine, « terriblement humaine » comme le dit très souvent une amie moniale lorsqu’elle me parle de la démarche chrétienne.

Échanges, préparation et partage du repas.

Je garde chaleureusement dans mon cœur ces visages, ces rires, ces cris, ces paroles, ces silences et surtout ces regards.

Jean Vanier disait souvent que la vie à l’Arche avait fait surgir du plus profond de ses entrailles « le cri primal » :

« Suis-je aimable ? Suis-je aimé ? »

Personne portant un handicap visible ou personne portant un handicap invisible, nos regards, ce soir-là, exprimaient, me semble-t-il, « ce cri primal »…

Marchant dans les rues de Montpellier, alors que je reconduisais une de nos lycéennes à l’internat, je me suis souvenu de cette parole de la philosophe Simone Weil :

« Ce n’est pas à la façon dont un homme parle de Dieu que je vois s’il a séjourné dans le feu de l’Amour divin…, mais c’est à la manière dont il me parle des choses terrestres. »

Jean-Michel+,
votre frère en Communion Béthanie

Blog de Jean-Michel Dunand du 7 octobre 2019

Dans quelques jours sera publié chez Flammarion l’ouvrage des deux jeunes journalistes Jean-Loup Adenor et Tim de Rauglaudre : Dieu est amour. Infiltrés parmi ceux qui veulent guérir les homosexuels.

J’ai accepté de témoigner dans ce livre, tout comme j’ai accepté d’être présent dans le futur documentaire de Bernard Nicolas, sur Arte : Homothérapies, conversion forcée.

En effet, depuis la publication de mon livre-témoignage : Libre. De la honte à la lumière, je suis résolument engagé contre les abus de pouvoir, contre les abus de conscience, d’où qu’ils viennent.

Je ne souhaite à personne de vivre ce que j’ai vécu dans ma jeunesse…

La vie m’offre aujourd’hui une revanche, non une vengeance, mais une revanche : offrir ma prière, offrir ma parole, offrir mon action pour que d’autres, et particulièrement les personnes les plus jeunes, n’aient pas à vivre ces dérives sectaires, étouffantes et donc mortifères.

Voici un bref extrait de mon témoignage : « Peu de gens témoignent à visage découvert. La honte paralyse la parole… Le jeu de ces abuseurs, c’est de nous faire croire que nous sommes les coupables ».

Aujourd’hui, je ne « règle mes comptes » avec personne.
En Communion Béthanie, en « ambassadeur de paix », je fais mienne ces paroles de Sœur Emmanuelle : « J’aspire le souffle de Dieu, je le respire et voudrais pouvoir l’expirer vers les autres, dans toute sa douceur ».

Jean-Michel+,
votre frère en Communion Béthanie

Blog de Jean-Michel Dunand du 3 octobre 2019

L’histoire d’une statue…!

Je vais vous raconter l’histoire de cette statue de sainte Thérèse de Lisieux.
Car, par-delà l’histoire de cette statue, c’est l’Évangile pour tous qui rayonne.

Lorsque j’ai débuté mon service d’adjoint en pastorale scolaire au lycée Notre-Dame de la Merci, il y a 26 ans, mon bureau était vraiment laid…!
Mon premier travail a été de faire du rangement afin de rendre ce lieu plus accueillant.

Sur une étagère, je trouve cette petite statue cassée.
Vu son état, je décide de la jeter. Je la dépose pour cela dans un carton avec de vieux papiers.

Le lendemain, en fin d’après-midi, Simone arrive dans mon bureau pour faire le ménage.
Elle me demande : « Vous allez jeter cette statue ? »
Devant ma réponse positive, elle me dit : « S’il vous plaît, ne la jetez pas. Chaque soir, je prie devant, en venant dans votre bureau ».
Simone s’assoit quelques minutes, elle me raconte sa vie fracturée, son alcoolisme…
Sa maladie s’est très vite aggravée.
Simone est décédée et…, je n’ai jamais jeté cette statue.

Elle est « cachée » dans mon bureau-pastoral.
Aujourd’hui, pour vous, je l’expose.

Certains esquisseront un sourire devant ce bout de plâtre!!

Pour ma part, cette modeste statue « chante » :

« Père, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits ». Matthieu 11, 25…

Bonne fête à Toi, Petite Thérèse !
Avec Simone et tous les plus fragiles, merci de prier avec nous et pour nous.

Jean-Michel+,
votre frère en Communion Béthanie

Depuis aujourd’hui, nous publions les miscellanées que Jean-Michel Dunand poste sur son compte Facebook personnel.

123
%d blogueurs aiment cette page :