• communion.bethanie@gmail.com

Message du prieur · 23 mars 2020

Message du prieur · 23 mars 2020

Un temps kairos

Chères sœurs, frères, ami·e·s,

Frère de la Communion Béthanie, le cœur de ma vocation, c’est d’être là, sans réponse théologique toute faite, sans stratégie pastorale préétablie, sans influence, sans prière préfabriquée, sans bruit.

Nous vivons, me semble-t-il, un temps kairos (le temps du moment opportun), un temps qui, à la différence du temps chronos (une durée de temps), offre de la profondeur, de la densité à l’instant.

En ce temps kairos, je demeure modestement à votre écoute.
Je m’engage à répondre à chacun de vos messages, via l’adresse mail de notre Communion Béthanie : communion.bethanie@gmail.com

Précieusement, je garde dans mon esprit ce conseil, donné par un moine de l’Abbaye Notre-Dame de Tamié, lorsque j’avais 14 ans :
« Tu as deux oreilles et une bouche.
C’est le signe que tu dois écouter deux fois plus que tu ne parles. »

J’essaye de vivre ce conseil monastique, chaque jour depuis mon adolescence, et d’une manière particulière dans notre aujourd’hui.

« Chema Israël. Écoute Israël. »
Deutéronome 6, 4

« Écoute » : premier mot de la règle monastique de saint Benoît.

Il y a quelques temps, sur les réseaux sociaux, j’exprimais mon vif désir de voir advenir un synode national au sein de notre Église qui est en France, la grande Église Universelle, comme le disait souvent notre Frère Roger de Taizé.

En même temps, j’exprimais le vif désir que nous vivions, en Église, une cure de silence.

La cure du silence nous est imposée et paradoxalement offerte…
A nous de ne pas la combler par des petites dévotions, comme les appelait sainte Thérèse de Jésus, ni par des épouvantails religieux, comme les nommait un ami prêtre.
A nous de la combler par la méditation de La Parole.
A nous de l’emplir du silence de la Source.

Le synode national où la parole doit maintenant être pleinement libérée, j’engage notre Communion Béthanie a en être, à sa juste place, actrice et espace. Je l’espère de tout mon cœur.

Écoutons ensemble ce que l’Esprit-Saint murmure en ces heures…
Merci.

Jean-Michel+,
votre frère en Communion Béthanie

admin

2 comments so far

CANFIN ClaudePosted on11:54 - Mar 23, 2020

Merci Jean-Michel toujours plein de sagesse…
Je prie pour toi et chacun·e de tes frères et sœurs.
Fraternellement.
Claude

Jack MEJEANPosted on4:11 - Mar 23, 2020

Cher Jean-Michel, merci pour ce texte enrichissant.
Ce Carême 2020 est un cadeau offert aux croyants. Car sans ce confinement aurait-il été si fort ?
Bien sûr, je pense à tous ceux qui se sont endormis dans la paix du Seigneur à cause de fléau.
Mais par cette épreuve, je pense à la crainte, la peur que Jésus a subi dans les jours qui ont précédé sa crucifixion.
De plus, lui était sûr de cette mort, nous non car nous avons l’espérance.
Alors nous restons confinés soit, mais prions en l’espérance de la Parole et profitons de tant de temps libre pour revenir comme tu le dis Jean-Michel à une vie spirituelle plus forte et plus vraie.
Nous allons vers la Pâque et le message en est clair « N’ayez pas peur ». Ceux qui seront rappelés auprès du Seigneur Jésus par sa mort, nous rappellent les jours suivants et la puissance de la résurrection.
Cher frère Jean-Michel et chères sœurs et frères en Béthanie vous êtes dans mes prières.
Amen.
Jack

%d blogueurs aiment cette page :