• contact@communion-bethanie.org

Pause méditation estivale du 2 août 2021

Pause méditation estivale du 2 août 2021

Une méditation sélectionnée par notre frère Patrick.

Prière du figuier
Jean 1, 45-51

Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. »

Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? »
Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »

Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! »
Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »

Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »

La prière du figuier nous rappelle que toute recherche spirituelle est un secret entre un homme et son Dieu. Cela explique la surprise de Nathanaël : D’où me connais-tu ? Jn, 48.

Le figuier est le témoin de ce que c’est d’être vu par le Christ : c’est être relevé, connu du dedans, innocenté, détaché de tout ce qui tue. Le figuier sait cela, lui qui a entendu cette parole terrible : Que plus jamais aucun fruit ne vienne de toi, Mt 21, 19. Sa stérilité fut maudite !

Ce jour-là, il a compris que la parole du Christ révèle à la claire conscience ce qui se passe au fond de notre cœur et qu’elle sépare en nous ce qui est promis à la vie de ce qui nous rend esclaves. Il a compris que la figue n’était pas le fruit de son effort, qu’il n’en était pas le propriétaire, mais qu’elle était un don qu’il devait accueillir pour en faire cadeau aux passants.

La prière du figuier, c’est de mendier le fruit qu’il pourra offrir à d’autres et de demander à son Seigneur la grâce de savoir accueillir ce fruit, afin de le donner à son tour.


Anne Lécu,
in Et vous, les arbres et les animaux, bénissez le Seigneur
Éditions Bayard

admin

%d blogueurs aiment cette page :