• contact@communion-bethanie.org

Pause méditation estivale du 16 août 2021

Pause méditation estivale du 16 août 2021

Une méditation sélectionnée par notre frère Patrick.

Prière de l’hysope
Psaume 50 (51), 7-9

Moi, je suis né dans la faute, j’étais pécheur dès le sein de ma mère.
Mais tu veux au fond de moi la vérité ; dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ; lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

… Cette petite brindille de rien du tout était immergée dans le sang de l’agneau pascal afin de purifier tout ce que ce sang touchait. Elle porte désormais du vinaigre pour désaltérer le Fils de Dieu à sa dernière heure.

La prière de l’hysope, c’est désigner le Fils comme étant celui qui purifie définitivement nos vies et ce qui est contaminé par la mort. Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Ps 33 [34], 6.

Regarder le Fils et vouloir tendre nos vies vers lui c’est déjà être pur. Pendant la Semaine sainte, il n’y a que cela à faire : contempler le Christ qui s’offre, le supplier pour ce monde et ses habitants à la passion desquels Dieu s’associe pour toujours, et s’offrir à sa victoire.

La prière de l’hysope, c’est aussi offrir à boire au Christ, désaltérer notre Dieu. Les exégètes nous assurent que le vinaigre qui lui est offert est vraiment un soulagement et non une torture de plus. Tout ce qui est gratuit, tout ce qui est donné participe à soulager sa soif.

En ces heures saintes où nous célébrons l’infini amour de Dieu pour les siens, offrons nos vies en havres de Paix, où chacun puisse se reconnaître aimé tel qu’il est, délivré définitivement de ce qui tue. Désaltéré. Purifié. Vivant.


Anne Lécu,
in Et vous, les arbres et les animaux, bénissez le Seigneur
Éditions Bayard

admin

%d blogueurs aiment cette page :