• contact@communion-bethanie.org

Pause méditation estivale du 19 juillet 2021

Pause méditation estivale du 19 juillet 2021

Une méditation sélectionnée par notre frère Patrick.

Prière du cèdre
Psaume 91, 8-16

Les impies croissent comme l’herbe,
ils fleurissent, ceux qui font le mal.

Mais pour disparaître à tout jamais.
Toi, qui habites là-haut, tu es pour toujours le Seigneur.

Vois tes ennemis, Seigneur, vois tes ennemis qui périssent,
et la déroute de ceux qui font le mal.

Tu me donnes la fougue du taureau,
tu me baignes d’huile nouvelle :

J’ai vu, j’ai repéré mes espions,
j’entends ceux qui viennent m’attaquer.

Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;

Planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur pour annoncer :

Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher !


[…] Peut-être le bois de la Croix en était-il ? Nul ne peut le dire. Le cèdre peut aussi être une figure de l’orgueil. Ezékiel compare Pharaon à un cèdre magnifique qui s’est enorgueilli de sa hauteur et qui est tombé.

Dans le jardin qui domine la nouvelle Alliance, il n’y a qu’un arbre plus haut que les autres et c’est l’arbre de la Croix. Comme une poutre, il porte l’unique temple qui tienne bon : le Christ en qui nous pouvons nous abriter.

La prière du cèdre, c’est peut-être de ne pas s’enorgueillir, de ne pas se prendre pour ce que l’on n’est pas. Lui seul est fort. Le plus bel arbre de la terre, fût-il le plus majestueux, peut être déraciné par des tempêtes. Paul, qui s’est parfois cru plus fort qu’il n’était, l’a appris et n’a cessé de nous l’enseigner : Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort (2 Co 12,10).

Dans cet esprit, la prière du cèdre, c’est devenir un temple pour Dieu.


Anne Lécu,
in Et vous, les arbres et les animaux, bénissez le Seigneur
Éditions Bayard

admin

%d blogueurs aiment cette page :