• contact@communion-bethanie.org

Archive de l’étiquette Voeux

Vœux 2024

Une méditation sélectionnée par notre frère prieur Jean-Michel.

Accueillir toute forme

Mon cœur est devenu capable
D’accueillir toute forme.
Il est pâturage pour gazelles
Et abbaye pour moines !

Il est un temple pour idoles
Et la Ka‘ba pour qui en fait le tour,
Il est les Tables de la Thora
Et aussi les feuillets du Coran !

La religion que je professe
Est celle de l’Amour.
Partout où ses montures se tournent
L’amour est ma religion et ma foi !

Ibn’ Arabî, 13e siècle.

À vous et à tous les vôtres, je souhaite un lumineux nouvel an de grâce 2024.

Proximité cordiale et confiante de votre frère.

Jean-Michel+,
prieur de la Communion Béthanie

Loin du tout-fait !

En cette nouvelle année, un message de notre frère prieur

Jésus sait que l’homme n’est pas encore assez humain : il est toujours à faire.
Il sait que l’homme est toujours un commencement d’homme.
Toujours en à-venir.
Je m’amuse à penser que cet homme est une sage-femme qui met au monde de Dieu.
Il sait que Dieu – il l’a compris dans l’atelier de Joseph – est comme un artisan qui a horreur du tout-fait.
Il sait que Dieu crée l’homme capable de s’accomplir.
Il rend ceux qu’il rencontre acteurs de leur vie, de leur histoire, de leur terre et de leur proches.
Et ça bouscule !
Il sait que les choix que l’on pose ne sont vraiment humains que s’ils sont humanisants.
Et qu’il n’y a pas de vie surnaturelle qui ne soit pas d’abord authentiquement naturelle.

Raphaël Buyse, Autrement l’Évangile

Sœurs, frères ami-es,

Une année s’achève, une année nouvelle débute.
Où trouver le courage des continuités et de l’audace des changements de fond, des ruptures ?

Là, où coule en nous la fidélité, la permanence de l’Esprit, le Souffle consolateur et innovant.
Là où Jésus nous bouscule : Tu es toujours un commencement, toujours en à-venir.

Belle année 2022, loin du tout-fait !

Jean-Michel+,
frère prieur de la Communion Béthanie.

A l’aube d’une année nouvelle…

Sœurs, frères ami-es,

Une année nouvelle commence,
Une année nouvelle, reçue de Dieu,
Nous la remettons d’avance, en Ses Mains, telle qu’elle sera.

Et si nous vivions cette année, à l’école de Marie de Nazareth, la Femme ?

Et si nous vivions cette année en mode disponibilité ?

Et si nous vivions cette année comme un espace renouvelé d’accueil ?

« Ce qui est virginal, en Marie, c’est d’abord et avant tout son accueil de la Parole, proposé en modèle à toute l’Église et participable par tous les croyants :
le reste est un mystère inaccessible à nos curiosités. »
Frère François Cassingena-Trévedy osb

Je nous souhaite de participer à « la virginité de Marie » : son accueil de la Parole, sa disponibilité à l’Esprit-Saint dans les plus petits détails du quotidien.

Chaque jour, je nous souhaite de chanter, avec elle, joyeusement et sobrement :

« Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de sa miséricorde,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa descendance, à jamais. »
Luc 1, 46-55


Jean-Michel+,
frère prieur de la Communion Béthanie.

A l’aube d’une année nouvelle…

Les sœurs et frères de la Communion Béthanie, unis en Jésus, et en Lui, sœurs et frères de toute humanité, vous souhaitent une année pleine de Beauté, de Lumière et d’Amour.

Pas comme de vains mots. Pas comme une vaine rengaine annuelle et vide.
Comme le don qu’ils reçoivent et qu’ils voudraient vous faire d’une fraternité réellement vécue, ancrée dans la réalité de chacun·e.

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » Mt 10, 8.

Ce que nous recevons des mains du Seigneur, nous voulons vous le partager sans condition.
Dans l’humble prière journalière ou dans les temps forts de notre vie en communion.
Dans le silence de nos cœurs inquiets ou les vibrants « Alléluia » de nos chants de fête !

Avec vous, commencer par rendre grâce pour les dons reçus au cours de l’année qui s’achève. Et il y en a !

Pour nous, celui de la fraternité qui nous étonne et nous étonnera toujours.
Nous en avons fait une nouvelle fois l’expérience lors de notre dernière retraite d’hiver à la Clarté-Dieu, à Orsay.
Nous sommes encore tou·te·s rempli·e·s de gratitude pour ce qui se vit là. Pour les réflexions et partages communs autour de la Parole, véritable nourriture pour notre Foi.

Gratitude aussi pour le temps inter-spirituel vécu lors du week-end précédant la Nativité. Quand l’exigence de la fraternité nous conduit bien au-delà de nos habitudes rituelles pour nous mettre face à l’autre, en Vérité. Nous ouvrir à une présence. Nous laisser entrevoir une commune espérance.

En tout cela, c’est l’Esprit du Christ qui agit.

Confiant·e·s en ce Souffle saint, laissons-le mener au large notre barque ! Osons nous tourner vers les rivages inconnus de la nouvelle année.
Elle ne sera sans doute pas dénuée de peine, de souffrance, de ténèbres même parfois.
Elle ne sera pas une jolie route en pente douce, bien plane et bien droite. Non.
Mais Jésus, pour nous, à traversé jusqu’à la mort même. Il nous ouvre à la Vie désormais. A son Royaume qui déjà est ici.
Suivons-le avec assurance. Nous ne serons jamais déçu·e·s.

Belle et heureuse année à chacune et à chacun.
En Christ.


Raphaël,
frère de la Communion Béthanie.

Blog de Jean-Michel Dunand du 31 décembre 2019

« Justice est rendue »

Je viens de vivre un petit-déjeuner avec une ancienne élève.

Pendant notre conversation, fraternelle et confiante, elle me demande ceci :
« L’année 2019 se termine…
Vous avez parlé durant cette année.
Merci de me donner une parole de vous qui vous inspire. »

D’abord étonné par cette question, j’ai ouvert mon portable et je lui ai montré cette vidéo, extraite de l’émission 28 minutes, où j’ai été invité par Élisabeth Quin, le 21 novembre dernier.

Puis, j’ai rajouté… :
« Je termine cette année 2019 avec ces versets du psaume 84 :
Amour et vérité se rencontrent, Justice et paix s’embrassent.
La vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice.
»

Puis, j’ai bu, avec plaisir, mon thé à la menthe ! ☕ ?

En Dieu, justice et paix s’embrassent.
En moi, au terme de cette année 2019, par la grâce de Dieu, justice et paix s’embrassent.


Jean-Michel+,
votre frère en Communion Béthanie

1