• communion.bethanie@gmail.com

Archive de l’étiquette poésie

Pause méditation du 4 novembre 2019

Les premiers lundis du mois, nous entrons dans la poésie de notre frère Philippe.

-12-

Ô Toi La Vie, T’ai-je bien entendue ?
Suis-je bien réveillé ?
Ai-je bien répondu ?

J’écoute … et c’est toujours la même Voix :
« Pourquoi avoir peur ?
Si Je n’étais pas là
en permanence au fond de toi,
tu cesserais aussitôt d’exister …

Nous sommes Un depuis toujours …
Je suis le sang de tes veines,
Je suis tes larmes,
le chant de ton corps quand tu aimes,
l’âme de l’autre que tu viens de croiser …

Nous sommes Un depuis toujours,
mais il est si facile de M’oublier …

Alors je t’en prie, lâche ton fardeau,
sans quoi tu ne pourras pas M’accueillir …
et puis laisse-Moi faire …

Je suis là pour t’apaiser …
ton devenir, c’est Mon affaire,
depuis toujours ! »

Philippe

Pause méditation du 7 octobre 2019

Les premiers lundis du mois, nous entrons dans la poésie de notre frère Philippe.

-11-

Une autre journée commence …
et toujours en toi ces remous,
cet enfant apeuré, inconsolé …
 
Alors prends le temps de te poser …
accompagne lentement ta respiration …

La voix qui cherche à t’effrayer
ou à te flatter,
ne l’écoute pas !

Laisse tout ressenti, toute pensée
se dissoudre lentement …

Un Secours est possible :
laisse-Le revenir …

…goûte à présent le Silence,
laisse-Le agir au fond de toi dans le secret …

…et regarde : déjà peu à peu
le calme revient …
cadeau gratuit …
Courant de Vie renouvelé,
délivrance …
force pour aimer …

Philippe

Pause méditation du 2 septembre 2019

Les premiers lundis du mois, nous entrons dans la poésie de notre frère Philippe.

-10-

Ne t’étonne pas si tu retombes,
si tu renies même
et trahis la « Grande Vie »…

Repris dans des remous imprévus,
tu te sens tout à fait perdu …

Respire alors profondément
et laisse remonter la Supplication
enfouie au fond de toi …

Elle seule peut te délivrer,
chasser loin de toi
le trouble et le doute,
l’insouciance et l’ingratitude …

Alors dans l’espace qui s’ouvre,
tu peux accueillir à nouveau
le calme et la confiance …

Mais ne sois pas étonné :
quand tu t’arrêtes de les demander,
tu les reperds aussitôt !

Philippe

1
%d blogueurs aiment cette page :