• contact@communion-bethanie.org

Archive de l’auteur admin

Pause méditation du 1er août 2019

Cet été, nous cheminerons avec le livre « Prier 15 jours avec Frère Luc, moine et médecin à Tibhirine ».

Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

Les hommes croient qu’il faut d’abord aimer
les hommes et ensuite Dieu.
Moi aussi j’ai fait comme cela,
mais cela ne sert de rien.
Quand au contraire, j’ai commencé d’aimer Dieu,
Dans cet amour de Dieu, j’ai trouvé mon prochain.
Dans cet amour de Dieu, mes ennemis aussi
sont devenus mes amis.

Pause méditation du 25 juillet 2019

Cet été, nous cheminerons avec le livre « Prier 15 jours avec Frère Luc, moine et médecin à Tibhirine ».

Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

Il est normal que nous nous demandions souvent
à quoi notre vie peut bien être vraiment utile.
La foi, c’est de croire que Dieu, lui, la trouve utile,
nécessaire à son plan, indispensable à sa joie.
La foi en l’amour de Dieu, c’est de croire qu’il
s’intéresse passionnément à chacun de nous,
personnellement et continuellement.

Je n’ai plus peur – Patriarche Athénagoras

Chers  amiEs,
Voici la prière du samedi matin [de notre retraite d’été 2019] que bon nombre d’entre vous m’ont demandée.

Paix et Bien à chacunE d’entre vous.
Christine

Athénagoras (1886-1972) fut Patriarche de l’Église de Constantinople de 1948 à 1972. Grand homme de foi et de prière, il priait la nuit pour l’Unité des Chrétiens. Il rencontra le Pape Paul VI plusieurs fois entre 1964 et 1968. Cette prière nous livre le secret de son bonheur et de son rayonnement, puisé dans la rencontre intime avec le Seigneur.

Il faut mener la guerre la plus dure contre soi-même.
Il faut arriver à se désarmer.
J’ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible.
Mais maintenant, je suis désarmé.Je n’ai plus peur de rien, car l’amour chasse la peur.
Je suis désarmé de la volonté d’avoir raison, de me justifier
en disqualifiant les autres.
Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses.
J’accueille et je partage.
Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets.
Si l’on m’en présente de meilleurs, ou plutôt non pas meilleurs,
mais bons, j’accepte sans regrets.
J’ai renoncé au comparatif.
Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur.

C’est pourquoi je n’ai plus peur.
Quand on n’a plus rien, on n’a plus peur.

Si l’on se désarme, si l’on se dépossède, si l’on s’ouvre
au Dieu-Homme, qui fait toutes choses nouvelles, alors,
Lui, efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible.

Patriarche Athénagoras

Pause méditation du 18 juillet 2019

Cet été, nous cheminerons avec le livre « Prier 15 jours avec Frère Luc, moine et médecin à Tibhirine ».

Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

Avoir la foi…..c’est croire invinciblement à l’amour de Dieu,
tel qui s’est manifesté dans le Christ,
amour prévenant qui nous a cherchés le premier,
amour compatissant à toutes les misères,
amour prêt à pardonner toutes les fautes, les ingratitudes, les injures,
enfin « amour insensé » qui s’exprime dans « le langage de la croix »
et qui sera toujours une folie pour les habiles, les réalistes,
les gens avertis de ce monde, pour les possédants satisfaits
et les pauvres envieux.

Weekend inter-spirituel des 21 et 22 décembre 2019

Chers ami-es,

Je suis heureux de vous inviter à un temps inter-spirituel.
Il se vivra chez nos Sœurs du Cénacle à Versailles du samedi 21 décembre 2019 (11h) au dimanche 22 décembre 2019 (14h 30).
Avec mes amis et frères Federico (bouddhiste) et Ludovic-Mohamed (musulman) nous vous invitons à ce temps de simple rencontre, de partage, de méditation, de prière, de brefs apports de notre part.

TOUT SIMPLEMENT! : pourrait-être notre thème.

Merci de vous inscrire directement auprès de notre sœur Loan : loanabc@hotmail.fr

Merci à Loan et bientôt à Laetitia! de veiller sur ce temps inter-spirituel. Loan vous fera parvenir une nouvelle invitation en septembre prochain.

Je souhaitais vous faire parvenir cette première invitation avant la pause estivale… (le lieu d’accueil de nos Sœurs du Cénacle est vite plein!)

Très fraternellement et chaleureusement,
Jean-Michel+, frère prieur de la Communion Béthanie

À nos trans en tous genres

La communion Béthanie, dans sa vocation d’accueil inclusif de toutes les personnes LGBTQI quel que soient leurs origines, orientations ou identités, prête une attention particulière aux personnes transgenres non pas en tant que groupe constitué et distinct mais justement parce que la transidentité ne peut et ne doit pas se catégoriser tant la diversité des parcours est riche et multiple.

En effet, avec toute la singularité de chaque parcours, au sens d’intime et de personnel, les difficultés de toute nature viennent nier l’aspiration à être soi-même : isolement social et familial, discrimination, difficulté d’accès aux soins et à l’emploi…

Cet espace partage des éléments d’information, des articles et des actualités à destination des personnes transgenres. Il constitue un lieu d’écoute et de partage dans le non jugement ; un lieu où se poser sans crainte.

Quelque soit l’endroit où vous êtes par rapport à la foi et la vie spirituelle, la porte est ouverte. n’hésitez pas à adresser vos questions, contributions, idées à l’adresse suivante : cw.communionbethanie@hotmail.com

Des vies qui ne servent à rien !? – Message fraternel de notre prieur du 14 juillet 2019

Des vies qui ne servent à rien…!?

Pour la qualité, pour la délicatesse de votre accueil, merci chère Sœur Annunciata, merci chères Sœurs Clarisses.

Une moniale, un moine, une ou un ermite, ça ne sert à rien !?

Un chemin qui n’est pas performant, un chemin qui n’est pas rentable, à quoi cela peut-il bien servir dans le monde qui est le nôtre ?

Une fois de plus, lors de cette retraite spirituelle personnelle, je viens d’être ramené à l’essentiel :

  • une vie de prière et donc une vie de foi. « Ni écran de fumée, ni superstition de bazar, mais l’invincible Espérance chevillée au corps » comme l’écrivait le bienheureux moine, Christian de Chergé.
  • une vie de travail, une vie sobre et donc une vie réaliste, attentive à l’instant présent, attentive aux plus petits détails.
  • une vie fraternelle et donc une vie exigeante. Loin de tout sentimentalisme hors-sol, il s’agit d’apprendre à aimer l’autre, d’apprendre à durer dans l’amour.
  • une vie, non pas loin du monde, mais à côté du monde pour mieux écouter ses joies, ses espoirs, sa souffrance, ses cris…

Depuis sa fondation, j’ai souhaité, pour notre Communion Béthanie, un monachisme de cœur, vécu en plein monde.

Pourquoi ?
Pour que notre Communion Béthanie ne serve à rien !!!
Je lui souhaite de devenir un espace où toutes personnes, particulièrement les personnes transgenres et homosensibles puissent expérimenter la gratuité.

C’est tout !?
Oui, c’est tout car le reste appartient à Jésus le Christ.
S’Il souhaite faire de cette gratuité un lieu de rencontre avec Lui, un lieu de fécondité, c’est son affaire… !

Donc c’est tout !
Dans quelques jours, notre Communion Béthanie vivra sa retraite d’été à Strasbourg.
Merci de prier avec nous et pour nous.

C’est vraiment tout !!!
Jean-Michel+, votre frère en Communion Béthanie


Pause méditation du 11 juillet 2019

Cet été, nous cheminerons avec le livre « Prier 15 jours avec Frère Luc, moine et médecin à Tibhirine ».
Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

Vis-à-vis de Dieu, nous restons dans la position
de mendiant. Ses dons sont parfaitement gratuits.
Aucun effort, aucun travail n’exigent en justice une
rétribution de sa part. Dieu ne nous doit rien.

Le mendiant de Dieu s’abandonne à cet arbitraire
divin dont il dépend tout entier. Le chrétien prendra
la posture de l’homme qui, « ayant conscience de
son impuissance à satisfaire ses aspirations vers
le règne de Dieu », demeure dans toutes les rencontres
en quête de Dieu.

La vie chrétienne n’est pas l’enjeu d’une
performance bien menée. Elle dépend de
l’initiative divine.

In memoriam – Père Abbé Charles GALICHET – OSB (1944-2019), le samedi 6 juillet 2019

En ce jour où notre grand et cher ami, Frère Charles, nous a quittés pour rejoindre la Maison du Père, nous ne pouvons que rendre grâce pour tout l’amour qui rayonnait sur son visage et révélait l’immense tendresse de son cœur.
Notre première rencontre remonte au 4 octobre 1972, en la fête de Saint François d’Assise, en l’Abbaye du Bec Hellouin, alors qu’il venait d’entrer dans l’Ordre des Bénédictins du Mont Olivet.
Quelques années plus tard, il fera partie de la petite équipe de Frères et de Sœurs qui reviendront fonder l’Abbaye Notre Dame de la Résurrection à Abou Gosh, au lieu dit de l’Emmaüs des Croisés, en Israël.
Délicatement proche de chacun et de chacune, il avait une prédilection pour celles et ceux qui, en raison de leur homosensibilité et de leurs différences de genre pouvaient se sentir exclu(e)s ou en souffrance dans leurs relations au monde et à leurs communautés d’Église.
Cette discrète et intense proximité, qui était la sienne, n’a cessé de renforcer les relations d’amitié fraternelle nées entre nous deux et qui m’ont aidé à guérir de bien des blessures subies au sein de l’Église.
Mais ce qui restera gravé a tout jamais au plus profond de mon être, ce sont les moments si lumineux que j’ai eu la grâce de vivre à son chevet à l’hôpital lors des dernières fêtes pascales au cours desquels nous avons eu des échanges fraternels d’une profondeur sans égale mais où l’humour n’était jamais absent.

Avec lui nous pouvons, désormais, chanter au Seigneur :

« Mon âme se repose en Paix sur Dieu seul, de Lui vient mon Salut!
Oui sur Dieu seul mon âme se repose, se repose en Paix! »

Au nom de Jean-Michel Dunand, Bernard, un frère de la Communion Béthanie

Pause méditation du 4 juillet 2019

La prière est une magnifique respiration…
Celle d’un cœur qui aime.


Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

Tu es le Seigneur des vacances
Tu es le Seigneur des vacances, pas seulement des vacances scolaires ou des congés payés !
Non ! Le Seigneur de la vacance, du vide.
 
Nous, nous aimons les vacances pour faire le plein d’énergie, de santé et de bonne humeur.
Nous disons que la vie quotidienne nous épuise, nous vide.
En fait, notre cœur n’est pas souvent vacant pour être à ton écoute.
Le travail, les soucis, les détresses y sont des locataires encombrants que nous ne pouvons ou nous ne voulons pas chasser.
 
Pour emménager dans notre cœur, tu voudrais bien, Seigneur, qu’il y ait un peu de place, un peu de vide.
Si nous te faisons un peu de place, c’est dans un recoin d’une vie encombrée.
Toi, Seigneur, qui attends la moindre vacance pour t’installer aux cœurs des hommes,
Aide-nous à rentrer en vacance, Sois le Seigneur de l’éternel été,
 
Donne-nous la plénitude de la tendresse, la liberté de ceux qui courent annoncer à tous vents que tu es venu habiter chez eux, leur apportant la joie.
 
auteur inconnu

Ceci est le dernier message adressé aux membres et amis de Communion Béthanie jusqu’au 2 septembre 2019.
La Pause prière – pause regard (sans ses intentions de prière) devient depuis cet été la Pause méditation. Elle sera envoyée aux frères et sœurs par e-mail et publiée sur le blog, Twitter ou Facebook chaque lundi matin.
Bon été sous le regard du Dieu d’amour,
Sacha le 21 juillet 2019.

%d blogueurs aiment cette page :